Comment atteindre vos objectifs ?

Image associée

5 étapes pour un résultat :

Richard Wiseman dans « 59 secondes pour prendre les bonnes décisions » nous donne une méthode efficace pour se rapprocher et atteindre facilement les buts que nous nous fixons.
Je l’ai reprise et adaptée à ma pratique. Faites-en bon usage 😉

 

1) Les Objectifs SMART, vous connaissez ?

  • S : Spécifique
    • Objectif clair et précis, verbalisé sous forme affirmative.
    • Exemple : « je veux être à l’aise quand je prends la parole en réunion », au lieu de « je ne veux plus perdre mes moyens quand je parle en réunion »… Vous sentez la différence ?!
  • M : Mesurable
    • Rendre l’objectif mesurable, c’est s’assurer que l’on saura facilement s’il est atteint ou pas. Dans l’idéal, être capable de mesurer la progression vers cet objectif est encore mieux.
    • Exemple : « je veux pouvoir rester sous l’eau pendant 2 minutes, en apnée » ou « je veux prendre la parole à chaque réunion le lundi après-midi »
  • A : Acceptable
    • Pour rendre un objectif acceptable, rien de mieux que de le rendre attirant.
      Un objectif approprié à ce que l’on veut vraiment, assez ambitieux pour nous sortir de notre zone de confort et en même temps atteignable aura toute les chances d’être accepté consciemment et inconsciemment.
    • Exemple : « je veux poser une question au PDG de mon entreprise, à chaque réunion mensuelle, pour qu’il me remarque »
  • R : Réaliste
    • Bien entendu, si votre objectif est hors d’atteinte, vous risquez déchanter. Alors, oubliez tout de suite les « je veux m’envoler sur Mars dès samedi prochain » ! (la nuit et les rêves sont fait pour cela 🙂 )
      Focalisez-vous sur un objectif à votre portée.
      Attention, pas question non plus de faire le petit joueur (rappeler vous « ambitieux et atteignable » !)
    • Exemple : « je veux poser une question au PDG de mon entreprise, à chaque réunion mensuelle, pour qu’il me remarque » (oui, il est bien cet exemple, donc je le mets deux fois !)
  • T : Temporellement défini
    • Maintenant que le cap est fixé, il ne reste plus qu’à définir quand cet objectif doit être atteint.
      Cela vous permettra, le jour venu, de savoir si vous avez réussi ou si il reste encore un peu de travail.
      Vous aurez aussi assez de vision pour adapter vos efforts en fonction de votre progression et du temps qu’il vous reste pour l’atteindre. 🙂
    • Exemple : « Dans 3 mois, je veux être complètement à l’aise lorsque je prends la parole en public » au lieu de « un jour, je serai à l’aise dans la prise de parole en public ».

Maintenant que l’élaboration d’un objectif n’a plus de secret pour vous, vous pouvez passer à l’étape 2 !

 

2) CO-MU-NI-QUEZ !

Vous avez un bel objectif : faîte le savoir !
Saviez vous que les gens qui parlent de leur objectif autour d’eux ont facilités à les atteindre ?
Parler de ses objectifs autour de soit renforce l’engagement ; oui, il est plus difficile de reculer quand tout le monde est au courant !

Ce n’est pas tout ; sans doute autour de vous, des personnes auront pu se fixer des objectifs similaires.
Ils seront alors de bons conseils et vous prendrez même conscience que la difficulté perçue est souvent bien plus importante que la difficulté réelle.
Juste une précision, fuyez les spécialistes du « Tu n’y arriveras jamais ! », ceux sont souvent ce qui n’ont jamais vraiment essayé qui disent cela… ! 😉

 

3) Imaginez… pour ressentir le bonheur d’avoir réussi

Prenez quelques minutes, au calme, pour imaginer comment cela sera quand votre objectif sera atteint.
Pensez à tous les bénéfices que vous allez en tirer, tout ce que l’atteinte de votre objectif permet…

Vous pouvez même être attentif à toutes les sensations qui changent dans votre corps  ; quand vous pensez à tout ce qu’il est désormais possible de faire maintenant que votre objectif est atteint… c’est agréable, n’est-ce pas ? 🙂

 

4) Récompensez-vous en cours de chemin

Les cadeaux ça fait plaisir ; alors faites-vous en !
Se faire des cadeaux rend le chemin plus agréable.
Cela permet aussi de se retourner pour se rendre compte du chemin parcouru.
Alors pourquoi s’en priver ?!

Quand je dis cadeau, pas la peine d’aller fêter cela au restaurant à chaque fois ! Un cadeau, cela peut-être aussi symbolique.
Profitez de quelque chose que vous faîtes peu souvent ; autorisez-vous quelque chose, même de simple, que vous vous interdisez d’habitude.
Bref, faîtes-vous un petit plaisir 🙂

 

5) Mesurez vos progrès au fur et à mesure

Mesurer… mesurer, oui, mais comment ?
Très facilement : tenez un journal, un planning, un cahier d’objectif, ce que vous voulez mais ÉCRIVEZ là où vous en êtes, ce que vous faites, jours après jours, semaines après semaine et tout ce qui change en mieux.

Il est prouvé statistiquement, que les personnes qui tiennent un « journal de bord » de leur objectif réussissent plus facilement que les autres 🙂
(pour information, dans ma pratique de thérapeute, je propose très souvent ce type « d’exercice », que cela soit pour un problème de « pipi au lit », de « phobie » ou même « d’arrêt du tabac »… convaincu ? 😉 )